DE LA PULPE DES DOIGTS

C’EST DANS LE ROMAN « Los años con Laura Díaz » de Carlos Fuentes que j’ai croisé pour la première fois « la pulpe des doigts ». Cela m’a marqué à vie, sans que je n’ai jamais pu me l’expliquer…