AN 2108
Face à la problématique de l’ensablement du
Mont Saint Michel, le conservatoire du patrimoine
a opté pour un impressionnant monticule de pneus. Plusieurs solutions avaient été envisagées
– toutes très coûteuses – jusqu’à ce que l’idée de créer
un morne qui servirait de barrage soit retenue.
Afin d’être cohérent et de respecter les contraintes esthétiques de la région, les pneus se sont imposés,
par leur caractère imperméable et leur disponibilité.
Les agriculteurs avaient déjà expérimenté ce type
de structures en champ aussi on nomma parmi les adhérents de la FNSEA, un expert ès pneus afin de superviser le chantier.

4 septembre 2015

Laisser un commentaire