L’AMOUR À 360°

L’ENVIE ENTRAIT EN JEU, discrètement cachée sous sa jalouse voilette.
L’inclinaison à la nostalgie – un état de langueur causé par l’éloignement
du pays natal et d’autres choses – rendait la partie malaisée.
Mais j’étais armée : je maîtrisais l’art délicat des forces de Van der Waals.

Oiseau, rampe envol, Saïssi

Rampe oiseau © F. Saïssi

Le grand criss-cross nous trônait tous à califourchon,
et l’attente en queue s’annonçait longue…
Je tançais ma furie nocturne :
« Tout doux, tout doux, va-t-en plutôt cerner le translucide… »
vers la galerie

 

 

 

Idiot avec machette, Saïssi

Idiot © F. Saïssi

5 DOIGTS/8 GRAINS.
Il fallait qu’elles soient douces, très douces ces mains.
Chaque jour, à la même heure, elle ouvrait le tube
– karité, avocat, pépins de raisins, orange…
Une gourmandise pénitale.
vers la galerie

 

 

 

peaux de bananes, encre livre, Saïssi

Peaux de bananes © F. Saïssi

Çà sent le sud.
Les fleurs mâles sont stériles,
L’abaca prend un air de fibres bien utiles,
Fruit étrange du verger du Roi Louis
qui branle la brise tordue par les racines.
vers la galerie

 

 

 

Artiste et enfant, encre livre, Saïssi

Enfant © F. Saïssi

LA SEMAINE DES QUATRE JEUDIS.
Aujourd’hui, c’est raviolis,
Élie trompe sa chasse à l’ennui.
Il roule des yeux de merlan frit
en jouant à touche-pipi
vers la galerie

 

 

 

Danse Odissi avec squelette, Saïssi

Odissi renaissance © F. Saïssi

Sur le piano, il jouait « Fly me to the moon ». C’était mon morceau préféré
– surtout le refrain où il est question d’autres mots et d’être vrai.
Ça puait la dorure, mais c’était du plaqué. Et c’est ce qui est arrivé.
vers la galerie