KILL KILL PUSSY CAT !

De Omaha Beach à Hollywood Hills, des photographies des camps de concentration
en Allemagne (février 1945) à « Faster, Pussy cat ! Kill ! Kill ! », Russ Meyer se balade
avec ses images subversives. Un hommage donc, à son univers de nymphomanes
vengeresses et à son oeil témoin de la seconde guerre mondiale.