OÙ VA ME MENER CETTE PERFORMANCE ?
Peut-être nulle part… 2,2 km de déplacement immobile,
une heure de mouvements lents mais réguliers parce que commandés par une machine. Les points focaux d’attention
étant le livre – élément incongru dans une salle de sport,
et la lenteur – rythme inhabituel dans un contexte
de performance (sportive). Au moment du passage
sur la Fabiola (figure féminine peinte par J.-J. Henner) – qu’Alÿs collectionne -, je levais la tête. Elle était là,
en contrebas, dans la galerie marchande avec son foulard rouge dissimulant ses cheveux. Elle prenait un café
en compagnie d’un homme. J’étais saisi par la simultanéité : le texte s’immisçait dans la réalité, la réalité répondait
au texte. Peut-être est-un début de réponse au pourquoi
de cette performance…

La Fabiola, peinture par Jean-Jacques Henner
La Fabiola

Suite de la performance

13 décembre 2014

Laisser un commentaire