DIVAGATIONS

L’ESPRIT N’ACCROCHAIT PLUS RIEN. L’enfance se mêlait au brouillon de la vie.
Faut pas croire que c’était silencieux, non. Il y avait toujours un cri de fond qui tramait
– trois angoisses,
– deux insomnies,
– une solitude.
Où se rejoindre, si ce n’est sur le fil de la joie de virer, de triturer le réel ?

Squelette nez tige, encre livre, Saïssi

Squelette nez tige © F. Saïssi

– Érase una vez…
– Un Rey ?
– No.
– Érase una vez,
un pedacito de madera,
21 gramos del alma,
de un Catrín pirómano
quien quemó al libro.
Érase una vez…
– Cállate !
vers la galerie

 

Femme, camisole, encre sur livre, Saïssi

Camisole © F. Saïssi

Ils serraient et je tombais
– Voyage à chaque fois différent –
L’esprit éveillé, le corps engourdi
– Ma FPH ? Vagabond des étoiles…
vers la galerie

 

 

 

bouteille d'encre sur page livre, Saïssi

Achevé d’imprimer © F. Saïssi

Le papier est humide,
l’encre en grâce ;
le voile de la mariée frémit
c’est son côté tarte-à-l’âne.
Une fine espace…
et déjà tu te tailles en douce !
vers la galerie

 

 

 

Racines d'arbre dans immeuble, Saïssi

Racines sociales © F. Saïssi

De disgracieux, c’était devenu inconfortable…
D’où cela pouvait-il provenir ? Un atavisme ? Un virus opportuniste ?
Il était temps d’appeler le marteau-docteur, pour expulser
au plus vite ces calculs agglomérés.
vers la galerie

 

 

 

 

Gange, encre sur livre, Saïssi

Gange no head © F. Saïssi

C’était le début du Triple Circuit :
on bouffait de l’air qui sentait fort la barbe à papa,
les bulles crevaient la surface de l’eau façon soda,
on ne bandait pas encore, on pensait juste à Wendy.
vers la galerie