LES CONFETTI

Police de la Seine.
Préfecture de police.

L’an dernier, à pareille époque, à l’occasion du carnaval, nous nous sommes fait l’écho de plaintes nombreuses contre l’absurde jet sur la voie publique de ces affreuses rondelles de papiers qui nous viennent d’Italie. La préfecture de police n’a pas daigné écouter les doléances des gens bien élevés, elle préfère chasser des boulevards bon nombre de familles honnêtes, pour laisser la place à la voyoucratie du trottoir, Tant pis pour la bonne renommée de la préfecture.
Cette année, cependant, M. le Préfet de police a bien voulu descendre sur la voie publique. S’est-il rendu compte des désordres nombreux occasionnés par ces jets continus de papiers par des badauds et des imbéciles qui croient s’amuser en ennuyant les passants tranquilles.
Lorsque des personnes sortent pour leurs affaires, ou même pour jouir du spectacle des mascarades, le devoir de la Préfecture est de les protéger contre les jeux inventés par les imbéciles.
Or le jet de confetti contre les passants inoffensifs, de même que le frottement des balais-confetti sur la figure des promeneurs constituent, suivant nous, des provocations qui rentrent sous l’application du Code pénal et qui par conséquent ne devraient pas être tolérées par une police soucieuse du maintien du bon ordre sur la voie publique.
D’un autre côté, comment obtenir de l’ordre parmi les curieux qui encombrent les trottoirs, puisque constamment des individus cherchent à se faufiler dans les groupes, bousculent les promeneurs en se suivant pour échapper à la correction qu’ils méritent.
Les coups de canne et de parapluie sont les armes employées pour se défendre, puisque l’autorité est inerte.
Si comme on l’annonce, la Préfecture de police persiste, pour l’année prochaine, dans son système, nous lui conseillons d’afficher une, ordonnance ainsi conçue :
« A l’occasion du carnaval, le mardi gras et le jour de la mi-carême les gens bien élevés sont invités à rester chez eux. »
« La voie publique appartiendra à tous les voyous de la capitale »

Journal des commissaires de police (1895)

26 octobre 2014

Laisser un commentaire