Camp de transit

Suite à ma performance « Carnaval », et toujours sur le thème de la précarité, j’ai mis en place cette action libre avec les enfants. Je cherchais toujours un travail,
j’étais hébergée car je n’avais pas les moyens de pouvoir
me loger. Cela dura deux ans, pendant lesquels j’ai développé ma pratique artistique, pendant lesquels
j’ai pu compter sur ma famille. La notion du « campement »
est alors apparue, évidente. Cette idée se retrouve dans la performance « Boutons d’or », dans le photomontage « Camp » et dans le dessin « Camping » que l’on peut visionner à la fin du diaporama. « La granja » fut plus spécifiquement le campement tel que je l’ai expérimenté
à l’intérieur de ma maison d’accueil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

* Texte écrit sur le carton à dessin :
« JF, 2 enfants, cherche appart.
2 chbres, 1 salle de bain.
Cuisine équipée.
Meublée ou non.
Minimum 50 m2 pour un loyer
max de 600 €. »

 

 

12 février 2015

Laisser un commentaire