ARCHICORPS

LORSQUE LE MENTAL NE SE SOUTIENT PLUS, qu’il dit « c’est terminé, je jette l’éponge »,
il ne reste plus qu’une seule solution. Faire appel au corps, au corps-architecture qui dans sa force aveugle et puissante nous transforme en un édifice de pierre, de toile tendue ou de béton armé, et nous érige en un monument temporairement indéboulonnable.